Le procès des journalistes Rafael Marques et Mariano Brás, initialement prévu pour ce lundi 05 mars 2018, a été reporté suite à la demande des avocats de (général) João Maria de Sousa. 

L’ancien Procureur général s’est plaint d’un article de presse de Marques, publié le 26 octobre 2016, sur son site Maka Angola, intitulé «Le Procureur général de la République impliqué dans la corruption».

Dans l’affaire en question, Rafael Marques avait dénoncé l’implication de João Maria de Sousa dans une négociation autour d’un terrain de 3 hectares dans la province de Cuanza Sul, qui serait utilisé pour construire un projet résidentiel. L’article a ensuite été repris par le journal « O Crime », le journaliste Mariano Brás, qui a finalement été impliqué dans le même processus avec Rafael Marques, tous deux accusés de diffamation à la personne de (général) João Maria de Sousa. 

http://franceangola.com/cabritismo-le-general-andrade-bouleverse-les-proprietes-et-lesprit-le-tribunal-condamnation-du-tribunal

« La 6e section de la Chambre des communes crimes de la Cour provinciale de Luanda, dans le Palais de Dona Ana Joaquina nous a donné l’information selon laquelle, le procès a été reporté sans aucune prochaine date à la demande des Avocats représentant l’ancien procureur général de la République, João Maria de Sousa » dit Mariano Brás.

…Résistance !.. rien d’autre !.. 

      Malgré ce report, Mariano Bras attend que justice se fasse, surtout si l’on doit parler de l’ancien procureur général de la République, et estime que lui et Rafael Marques seront acquittés parce que la preuve est irréfutable.

     ..un .. avertissement à Rafael ??..

Mariano Brás considère également que, dans des conditions normales, il ne serait pas accusé d’avoir repris un sujet. « Ce qui est voulu, c’est un avertissement à Rafael, de faire attention à ce qu’il écrit, et avec moi, de ne pas ramasser les affaires des autres », conjectura-t-il sarcastiquement. 

Le journaliste prétend être pour la deuxième fois inculpé dans des cas similaires et soupçonne qu’il s’agit là d’une persécution contre le journal «O Crime», car ce n’était pas le seul hebdomadaire à reprendre le  sujet.

ASSASSINS !

       ..intimidation ??..

Mariano Brás rappelle, cependant, d’autres actions en justice intimidantes contre son journal, y compris celle dans laquelle le plaignant est l’ancien ministre de la Communication Sociale, Luis de Matos, pour avoir publié une interview dans laquelle le politique Makuta Nkondo qualifie « l’ancien président de la République (Jose Eduardo dos Santos) de Voleur  »      

« Il est important de dire que toute cette persécution a commencé, quand j’ai refusé la demande de Luis de Matos de ne pas publier dans le journal « O Crime », en référence au gouvernant de la Cidade Alta, que le pays n’était pas prêt pour un projet de ce genre », conclut Mariano Brás.

 le 02 mars 2018

Mise en forme & Traduction du portugais en français : jinga Davixa – (corrections en cours …)

ANGOLA : Des généraux poursuivis devant un tribunal de Washington aux États-Unis…

ANGOLA: 2 journalistes accusés de diffamation, pour avoir révélé le… « Business personnel »… du Procureur de la République…

POLICE : JOÃO LOURENÇO ORDONNE UNE INVESTIGATION SUR LES EXÉCUTIONS SOMMAIRES…

ANGOLA : Nandó, Président de l’Assemblée Nationale (…et familiale ?), importera les 250 Lexus 4×4 ! , via son propre fils. (77 millions $)

CABRITO-CRACIA : Cabritta lamenta e pede ajuda para a re-colonização de angola, por falta de “líderes” conscientes e responsáveis !.. O que você acha ?..